Taxe d'apprentissage

Taxe d'apprentissage

Soutenez l'excellence

La Taxe d'Apprentissage a pour but de financer le développement des formations professionnelles.

Soutenez l'excellence de la filière des arts graphiques et métiers d'arts en versant votre taxe d'apprentissage à notre Lycée

La taxe d'apprentissage est un impôt dû par les entreprises. Elle a pour but d'aider au fonctionnement et à l'achat pédagogique de matériels et de biens d'équipement pour les élèves des filières professionnelles.

Versement de la taxe :

Le lycée Corvisart-Tolbiac est habilité à recevoir les contributions des établissements d'enseignement en catégorie A  à hauteur de 65% du barème Hors Quota. Pour rappel le Hors quota représente 23% de la taxe d'apprentissage.

Vous pouvez, si vous le souhaitez, inscrire notre établissement sur le formulaire de versement fourni par l'organisme collecteur, et nous en informer en nous retournant le document ci-dessous à télécharger en pdf.

Code établissement : 075 0787 Y

SIRET : 197 507 874 000 18

Financement :

La taxe d'apprentissage nous a permis en 2016 de financer :

  • Du matériel pédagogique dans les sections arts graphiques et métiers d'arts ;

  • Des biens d'équipement pour ces sections ;

  • Des sorties et projets pédagogiques.

Pour tout renseignement complémentaire, contactez-nous :

Maurice Manotta - DDFPT

Christine DESPORT - Adjointe au DDFPT

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tel : 01 44 08 65 00

Télécharger le bordereau de versement de la taxe d'apprentissage

 _

Les visuels ci-après sont des photomontages d'inspiration dada au style rétrofuturiste illustrant nos métiers en 2050.
Ils ont été réalisés par la classe de Terminale Communication Visuelle Plurimédia. 

1.    2.    3.   4.    5.    

 

1. Le métier d'infographiste selon Quentin NOLOT.

2. Le métier d'illustrateur selon Yann DE SMET.

3. Le métier d'enseigniste selon Quentin NOLOT.

4. Le métier de relieur-doreur selon Yereleen CHAMONTIN.

5. Le métier de sérigraphe selon Luka GILARDOT.